accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

publication

# 39 Office et Culture

29 avril 2016 A la une du dernier numéro :"L'holacratie", l'auteur présente cette technologie sociale qui cherche à concilier responsabilisation forte et démocratie participative. Les juristes Karine Barthélémy et Jacques Uso abordent un sujet complexe mais d'actualité : "Fait religieux et entreprise privée". Repères et pistes de réflexion. "Une psychologie française de l'espace"  : analyse des travaux de Moles et de Fischer qui ont laissé des outils pour questionner les évidences qui traversent la conception et la gestion des espaces contemporains.

# 39 Office et Culture


Péremption

Une quantité d’objets portent un marquage indiquant qu’au-delà d’une date donnée, la qualité du service qu’ils sont censés vous rendre risque

de diminuer, disparaître ou, dans certains cas même, se transformer

en un réel danger. Mais, pour les lieux du travail, rien, pas de mise en garde que le temps qui passe pétri e l’objet. Un environnement ne reste ef cace dans la durée qu’à la condition (rarissime) que les usages et modes de vie de la communauté qui l’utilise restent quasi immuables. L’espérance de vie de l’enveloppe, de la coquille, se serait-elle transmise par osmose au contenu ?

Il est vrai que le cycle normal de l’immobilier, vingt ans, trente ans, c’est l’éternité pour le monde de l’entreprise dans lequel trois ans représentent souvent le long terme. On demande que les espaces soient fmexibles, résilients, évolutifs, adaptatifs... alors qu’au-delà de la pertinence, c’est souvent la nécessité même du lieu qu’il faudrait revalider régulièrement. L’intérêt puissant (voire exagéré dans le cas de WeWork aux États-Unis) que porte?le monde des investisseurs immobiliers et des foncières aux espaces de coworking et autres tiers-lieux, est la preuve d’une prise de conscience de la nécessité de resynchroniser temps immobilier et temps ?de l’entreprise. La route est encore longue, du moins en France,?car elle passe par des adaptations significatives de notre corpus législatif. Mais une fois la mutation achevée, les entreprises pourront variabiliser leurs coûts immobiliers jusqu’alors structurellement rigides (baux longs ou investissement). Nul doute que cela sera?une contribution notable à leur capacité à être réactives et agiles, deux vertus indispensables pour manager et prospérer en avenir incertain. La rédaction de votre revue restera, bien sûr, en veille pour vous rapporter les signaux forts et faibles de cette évolution.?

Je vous souhaite une bonne lecture de ce trente-neuvième numéro. 

 

Alain Boisson

Directeur de la publication

 

Retrouver le sommaire

Acheter le numéro 

 

 

 


+ évènements - publication - la revue


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales