accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

concept

Centech à Montréal

18 décembre 2018 Nouvelle vocation pour l’ancien Planétarium Dow qui accueille désormais le Centech de l’ÉTS, l’un des plus importants accélérateurs d’entreprises technologiques du Canada. Le concept architectural développé par Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes pour cette réhabilitation repose sur la notion de mouvement perpétuel de l’univers.

Centech


Fermé depuis 2011 après 45 ans d’existence et cédé à l’École de technologie supérieure (ÉTS) par la Ville de Montréal, le projet de conversion réalisé par Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes visait à réhabiliter l’ancien Planétarium Dowsitué au 1000 rue Saint-Jacques dans Griffintown en plein cœur du Quartier de l’innovation pour y accueillir le Centech, un incubateur d’entreprises. Fondé par l’ÉTS, le Centech est un organisme à but non lucratif qui vise à soutenir les entreprises technologiques en favorisant leur développement économique et le transfert technologique.

Dans l’idée de créer des synergies entre le milieu universitaire, le monde des d’affaires, les citoyens et la communauté de l’ÉTS, la nouvelle vocation du Planétarium a commandé la typologie des lieux : espaces de rencontre, de collaboration et de réflexion arrimés à des outils et des technologies de pointe, lieux de mixité et plateformes d’échange permettant le partage des connaissances.

 Le principal défi architectural pour Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes était de trouver une manière de faire pénétrer la lumière au cœur de cet édifice conçu et destiné, par définition et par sa fonction, à être à la fois obscur et opaque tout en préservant la mémoire et la nature du lieu, inscrite dans l’imaginaire des Montréalais.

Le choix de travailler autour du concept de la révolution et du cercle, imposé par la nature intrinsèque de l’édifice, a été déterminant. Inspirée par les mouvements perpétuels de l’univers et par la curieuse complexité des instruments anciens tels l’astrolabe ou la machine d’Orrery qui le traduisent, l’équipe d’architectes a transformé l’ancien Planétarium Dow non plus en un lieu qui donne à voir et explique le mouvement cosmique, mais en un lieu dynamique qui utilise celui-ci. Le temps de l’observation étant révolu, ce bâtiment devient générateur, accélérateur et source d’inventions.

 Au-delà de la matérialité, les architectes ont ainsi privilégié le langage formel pour rendre réel et perceptible le mouvement et cette accélération : depuis les engrenages que rappellent les parois composées d’une juxtaposition de lamelles verticales jusqu’aux cercles concentriques qui se superposent dans le plan, tout est mécanique de rotation, de révolution.

Le centre de l’édifice est un espace circulaire ouvert et accessible de toute part qui commande toute l’organisation spatiale du bâtiment. Conçu pour être le cœur de l’accélérateur à l’image d’un creuset d’innovation, et annonçant les prémisses de ce qui naîtra dans ce lieu, il est destiné aux rencontres imprévues et aux hasards souvent à l’origine des plus grandes découvertes.

La mécanique du reste de l’édifice est tout entière articulée autour de cet espace central. Semblable au principe ingénieux de l’horlogerie et de son rouage, une circulation concentrique entraîne à sa suite le café, l’espace de rencontres et la salle d’idéation qui s’enroulent et tournent autour dans un mécanisme solidaire et précis.

Attachés à ce mouvement de rotation le long de l’axe principal du bâtiment, les espaces destinés aux entreprises qui accompagneront les créateurs dans leur cheminement de création technologique complètent ce savant dispositif.

Architecture  : Menkès Shooner Dagenais LeTourneux Architectes

crédit photo : Stéphane Brügger

Centech

Centech

Centech

Centech

Centech

Centech

Centech

Centech

Centech

Centech


+ architecture - aménagement - concept - design - Amerique(s) - high tech


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales