accueil | la revue | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales

Office et culture - stratégies et environnements tertiaires



LA boutique

Découvrez le dernier numéro d’Office et Culture, toute la collection et les articles. Souscrivez un abonnement en ligne, achetez un numéro ou un article de la seule revue, consacrée à l'aménagement des espaces de travail tertiaire.

architecture

aménagement

produits

évènements

la revue

archives

concept

Le début d'une métamorphose des bureaux ?

14 mai 2020 Tribune de François Brounais Directeur Général Haworth France – VP Haworth WEMEA

François Brounais Directeur Général


Certains y voient la énième mort de l’Open Space, d’autres une opportunité de promouvoir des solutions de séparations d’espaces plus ou moins malvenues. La covid 19 ne cesse d’attiser les théories pour encore plus de confusion. 

Devant tant d’incertitudes, plusieurs choses sont sûres : 

Nous n’allons pas tous arrêter de télétravailler pour retourner dans nos bureaux comme avant. 

Nous allons devoir respecter une certaine distance sociale en attendant le feu vert des autorités médicales.  

Dans ce contexte, les espaces de travail ne peuvent et ne doivent plus accueillir la même densité de personnes et devront indiquer clairement les positions de travail qui peuvent être occupées et celles qui ne peuvent pas l’être. 

Les entreprises françaises hésitent depuis très longtemps sur une mise en place élargie du télétravail. La question de l’espace disponible chez soi et le contexte de vie sont certainement des éléments déterminants, mais cette hésitation est parfois dû à un style de management qui détermine encore le travail par la présence physique et le contrôle visuel. Ces dernières semaines, nous n’avons pas eu le choix et nous ne pouvons que constater que nos équipes ont fait preuve de responsabilité et se sont acquittées du travail de manière relativement efficace et ce, dans un contexte d’urgence qui n’a pas été propice à une mise en place ordonnée de nouvelles méthodes. Néanmoins, il est clair que le télétravail en continu est facteur de risque d’isolement, de perte de sens et de motivation. Celui-ci doit être pratiqué dans un cadre où un nombre de jours au bureau avec les collègues doit être requis chaque semaine. Il en va du bien-être mental et aussi de la préservation de la culture d’entreprise. 

Quant à la distance sociale – certains la mesurent à 2 mètres - imposée par l’absence de vaccin contre le virus, elle devra être respectée en accord avec les recommandations de nos scientifiques et médecins, et nous ne pouvons pas encore prévoir un quelconque assouplissement de cette mesure. 

Lire la suite ci-dessous 

Table conferenceIMMERSE


Table conference_IMMERSE_Siege_POPPY-Patricia_Urquiola pour HAWORTH

table conferenceIMMERSE


Il est évident que les espaces de travail vont devoir s’adapter pour le court terme en prenant en compte une densité d’occupation beaucoup plus faible, aux alentours de 40 à 50%. Les entreprises devront organiser la présence des équipes au bureau en fonction des activités afin de maintenir les opportunités de contact. 

Contrairement aux communications incessantes sur la nécessité de créer des séparations entre les postes de travail, il n’est pas nécessaire de créer des barrières anxiogènes dans la mesure où le bureau ne sera occupé au maximum qu’à 50%. 

Il est certainement préférable de focaliser l’investissement sur les conditions de télétravail, que ce soit avec le mobilier ou / et les solutions informatiques adaptées. Le confinement nous a donné l’occasion d’appréhender l’espace domestique comme un espace de travail à part entière. Des questions ergonomiques se posent dans ce cadre, et les entreprises ont aussi un rôle à jouer dans l’aménagement du poste de travail à domicile.

Et pour le long terme ? Entrevoir l’avenir avec comme point de référence la situation que nous vivons aujourd’hui n’est pas concevable, en tirer les enseignements est souhaitable. L'expérience actuelle de travail à domicile imposé ne signifie pas la mort du bureau. Elle met en évidence les nombreux avantages du travail à distance et conduira, espérons-le, à une véritable flexibilité pour le plus grand bien des entreprises et des individus.

Redéfinir le rôle du bureau comme lieu de collaboration, de création, d’inspiration et de d’interaction sociale est primordial. Demander à nos équipes de venir au bureau pour des activités qui peuvent être gérées en télétravail me parait être en revanche une conception du travail révolue. 

Pour ce faire, il faut transformer les espaces de travail collectifs pour en faire une destination de choix pour nos collaborateurs. Ces espaces doivent être repensés et soutenir les activités spécifiques à chaque entreprise. Prendre les individus et les communautés comme point de départ des stratégies d’aménagement peut avoir un fort impact sur la culture d'entreprise, le bien-être, la productivité et la fidélisation des salariés.

Le concept n’est certainement pas nouveau et a vu le jour il y a quelques années maintenant sous le label d’Espaces par Activité. Quelle que soit la dénomination, l’important est de redonner du sens au lieu de travail qu’il soit chez soi, en tiers lieu ou au bureau. 

 

Information : Haworth

Haworth

canapés


+ aménagement - évènements - concept


accueil | à propos | contribuer | publicité | contact | newsletter | twitter | facebook | RSS | liens | protection des données | mentions légales